Biographie

Mme Mona Chache

« La coopération avec les Sœurs m’a inculqué le service rendu à la société sans retour ni profit. En parallèle, j’ai travaillé au sein d’un bureau d’avocats. Cette période fut riche d’expériences de la vie. »

Née en 1950, Mme Chache est une ancienne élève du Lycée Français de Bâb el Louk et de la faculté de Droit à l’Université du Caire.

Ses stations professionnelles sont diverses:

1969-1976 : poste administratif au sein de plusieurs compagnies multinationales. J’ai assimile les bases du « système » de l’entreprise.

1976-1982 : J’ai travaillé au Lycée Français du Koweït. Enseignement, direction, relation avec les professeurs et les parents. Gestion de la bibliothèque.

1982-1996 : Expérience de bénévolat pour la restructuration de l’école maternelle et primaire du Sacré-Cœur Ghamra ou ma fille est scolarisée.

Mme Mona, en parallèle de son investissement dans les affaires courantes, dirige avec rigueur les affaires administratives et financières du Palmier.

Biographie Aicha Djenane:

« Lorsque Mme Hanaa et Mme Mona m’ont fait part de leur désir d’ouvrir un jardin d’enfants, j’ai accepté avec élan. Ce projet m’a demandé une préparation de longue haleine. J’ai été prise d’une insatiable envie d’étudier et d’assimiler  l’apprentissage de l’école maternelle ».

Autodidacte algérienne d’origine, passionnée de pédagogie et de français, Mme Djenane pose les fondations du système éducatif du Palmier.

Son parcours professionnel est divers avec  des expériences et des formations.

Dans les années 1970/1980, Mme Aicha a des responsabilités administratives au ministère de l’éducation nationale en Algérie, puis a l’Ambassade de Cote d’ivoire au Caire.

En 1991, c’est son parcours dans l’enseignement qui débute. Tout d’abord, elle enseigne le français a l’école El-Alsoon puis en donnant pendant plusieurs années des cours privés de français.  

En 1998, elle est directrice pédagogique et  formatrice d’enseignants niveau maternelle.  Elle enseigne elle-même jusqu’en 2007 au Palmier.

Premiere Demarche

1996 : première démarche pour la création du Palmier.

De leurs expériences solides et avancées dans le milieu scolaire et social, elles entreprennent ensemble de fonder leur  propre structure et entament les procédures conformes à cette création.  Avec l’aide de Georges Amin, Mme Renée Blandin, conseillère honoraire de l’Assemblée des français à l’étranger, Monsieur Gilles Thuaudet, attaché culturel français de l’époque, Mme Baborier experte en maternelle et Mme Martine Naftat du Centre culturel français, elles montent leur projet et suivent  les formations adéquates.

Après de nombreuses réunions, elles s’arrêtent  sur une méthode pédagogique appelée « le bain linguistique ». Cette méthode repose sur l’apprentissage de la langue française sans intervention de la langue-mère durant tout le temps passé au Palmier.

Leur objectif a été d’établir des stratégies qui permettent aux enfants de devenir bilingue. Avec le français, l’enfant s’ouvre à des valeurs culturelles différentes : le français comme facteur d’ouverture et vecteur de curiosité.

En parallèle, elles exploitent  les couleurs, la peinture, le graphisme, le découpage et les différents outils scripteurs et matériaux qui leur permettent de travailler sur le potentiel large de la manière de communiquer des enfants.  Une grande part de leur  travail se concentre également sur l’apprentissage de la concentration et la socialisation, la logique, le partage et la confiance en soi.

L’établissement de ce programme appliqué jusqu’à ce jour facilite aux enfants de la maternelle d’assimiler et de réussir à parler le français couramment en plus de leur donner un bagage de notions générales qui les différencient des élèves des autres maternelles ».

C’est le beau palmier royal trônant dans le jardin de l’entrée qui  inspira Mme Hanaa et Mme Mona pour le nom de leur jardin d’enfants. Et ce palmier veille encore sur les lieux !

Elles  inaugurent  Le Palmier, entourées de leurs amis et collaborateurs du Sacré-Cœur et du Centre culturel français en 1998.